Bonjour à tous,

Dimanche nous nous sommes rendus avec Pascal Méningi, Patrick Rouveyrand, kinésithérapeute, Alex Maziers chef de la police municipale et le médecin de Montauroux, Maurice Biniazs aux salles de la fontaine pour mettre en place, si le besoin s’avérait nécessaire devant un afflux massif de malades, un centre de diagnostic et d’orientation des malades « COVID ».

J’espère de tout cœur que nous n’aurons pas à l’ouvrir mais compte tenu de ce qui s’est passé et se passe encore en Alsace, il nous faut à tout prix prévoir le pire.

Mon discours un tant soit peu alarmiste est nécessaire pour que chacune et chacun comprennent bien l’enjeu du confinement qui est de retarder au maximum l’émergence de cas graves.  En gros éviter que ces cas arrivent tous en même temps à l’hôpital qui ne pourra pas tous les gérer et devra faire des choix.

Pour autant, je voudrais rappeler l’importance du confinement ; le confinement c’est rester chez soi et ne sortir qu’une fois par  jour pour s’approvisionner en denrées indispensables ; on va au magasin, on fait ses courses et on rentre à la maison ; pas de discussion à la sortie du magasin ; on ne s’attarde pas et on rentre.  J’ai vu aujourd’hui pendant mon périple de petits groupes de personnes en grande discussion comme à l’accoutumé comportements qu’il faut à tout prix prohiber.  J’ai vu deux personnes en train de faire du footing sur la route départementale 37 ; j’ai vu beaucoup trop de voitures comme si de rien n’était et j’en passe.

Pourtant je rappelle à chacun que le confinement sert non seulement à protéger les autres mais aussi à se protéger soi-même et par là même à protéger les êtres qui nous sont chers en particulier nos familles et les plus fragiles d’entre eux, nos anciens même si les statistiques montrent que la moitié des cas graves ont moins de 60 ans.

Faites donc circuler ce message et essayer quand c’est nécessaire de convaincre.